Terminologie

BH maximum:

Produit maximum de B et H dans la courbe de démagnétisation. Plus la valeur de BH d´un matériau est grande, plus le volume de l´aimant utilisé pour un but précis peut être petit, et ce dans les mêmes conditions. Unité: kJ/m³.

Rémanence:

C´est la magnétisation qui demeure dans un matériau magnétique, après magnétisation à saturation dans un cercle fermé. Unité: mT (millitesla)

Force de champ coercitive:

C´est la force de champ Hc, qui fait revenir la magnétisation d´un matériau ferromagnétique à zéro, après magnétisation à saturation. On fait la différence entre la force de champ coercitive J HC et BH C. Unité: KA/m.

Perméabilité:

C´est la conductibilité magnétique. La perméabilité des aimants en ferrite dure est légèrement plus grande que celle de l´air, alors que dans un fer maléable elle peut être mille fois plus élevée. Unité: T/A/m.

Coefficient de température:

Il indique le changement de la rémanence et du champ coercitif en fonction de la température. Plus la température est élevée, plus la rémanence est faible et vice et versa. Unité: % · 1/K.

Température d´utilisation:

C´est la température maximale supportée par l´aimant sans qu´il ne subisse de pertes magnétiques. Unité: °C.

Température de Curie:

C´est la température à laquelle un matériau ferromagnétique perd son magnétisme de façon irréversible. Unité: °C.

Comparaison de forces de différentes matériaux

Possibilité de magnétisation

Détermination de la force d'adhérence des aimants en ferrites dures

A l'aide du graphique ci-contre, il est possible de déterminer la force d'adhérence d'aimants isotropes et anisotropes magnétisés en hauteur.

Procéder comme suit:
a) calculer la surface d'adhérence [cm2]
b) déterminer le diamètre D pour les aimants ronds pour les aimants rectangulaires utiliser la formule suivante:
D =Ö 4 x a/p
[cm]
c) mesurer la hauteur h [cm]
d) déterminer la rapport h/D [--]
e) lire sur le graphique la force d'adhérence en Newton / cm2 [N/cm2]
f) multiplier la valeur obtenue par la surface d'adhérence [N]


Les valeurs représentées sont des valeurs moyennes avec un entrefer de 0 (en contact direct avec l'acier) et un retrait vertical de l'aimant.

Selon le matériau, il ne faudrait pas aller en dessous d'un certain rapport h/D. La valeur minimale est indiquée en bas du graphique.

Influence de l'entrefer sur la force d'adhérence

Le graphique vous montre que les aimants atteignent leur force d'ahérence maximale lorqu'ils sont en contact direct avec leur support (entrefer 0).

Dans le cas de notre plot plat (code 35047), sa force d'adhérence est réduite du tiers pour un entrefer de 0,5 mm.

Influence de l'épaisseur du matériau en acier sur la force d'adhérence

Le graphique ci-contre vous montre qu'un aimant atteint sa force d'adhérence maximale lorsque son support métallique dispose d'une certaine épaisseur.

Ainsi, nos punaises magnétiques de couleur Magna-C® 30252 ont une force d'adhérence élevée sur un support ferreux de faible épaisseur.

Nos porteurs les plus puissants, au contraire, développent une force d'adhérence maximale lorsque la pièce à usiner possède une épaisseur au moins supérieure à 30 mm.

Le graphique montre qu'au delà d'une certaine épaisseur, la force d'adhérence ne varie plus.

Facteurs d'optimisation de la force d'adhérence

On peut atteindre différentes forces d'adhérence avec des materiaux et des volumes identiques. Le phénomène est lié à la focalisation des puissances magnétiques grâce à une pièce polaire ou à un procédé de magnétisation optimisé.

Les dessins vous montrent les différentes possibilités de magnétisation. Les valeurs indiquées sont valables pour les aimants en ferrites dures. Approximatives, elles dépendent de l'épaisseur des pièces polaires, du volume de l'aimant ainsi que du procédé de magnétisation utilisé.

Magna-C® est à votre disposition pour tous renseignements complémentaires!

Généralités sur les aimants en néodyme

Développement:

Le développement des aimants en néodyme a commencé aprés la guerre pour aboutir dans les années 60 et 70 à l'élaboration d´un produit prêt à être commercialisé.

L´objectif était de concevoir un matériau avec une force magnétique supérieure aux matériaux existants les plus puissants (ex.: Samarium-Coblat) tout en étant moins cher.

Composition:

Les différents composants de l´alliage sont les suivants: fer 61,3%, néodium 35%, dysprosium 1,8%, bore 1,4% et aluminium 0,5%.

Fabrication: Le néodyme est un matériau fritté. Voici les différentes étapes de fabrication: Fusion des métaux, alliage, concassage, pré-broyage, mélange, broyage, pressage en champ magnétique, frittage, usinage (affiler/scier), traitement de la surface, aimantation.

Magnétisation:

La magnétisation est soit parallèle soit perpendiculaire au sens du pressage.

Caractéristiques:

Le matériau néodyme a la densité de flux d'énergie la plus élevée de tous les matériaux existants. Il rend possible une miniaturisation des pièces et permet la réalisation technique de nouvelles applications.

Mécaniquement, les aimants en néodyme se comportent comme la porcelaine et la céramique: ils sont sensibles aux chocs et à la torsion (meulage avec arrosage uniquement).

Pour une température en hausse (jusqu´à 100°C), la rémanence tombe de façon reversible de 0,12% - 1/K.

Formes d´aimants:

Les formes d´aimants en néodyme les plus usuelles sont les aimants rectangulaires, ronds et annulaires et les systèmes magnétiques à savoir les aimants renforcés par une pièce polaire en acier.

Prix:

Pour un volume, une quantité et une source d´approvisionnement comparables, les aimants en néodyme sont 10 fois plus chers que les aimants en ferrite dure mais sensiblement moins chers que les aimants en Samarium-Cobalt.

* , départ usine, emballage incl.